Agropôle

Agropôle

|   1 year ago

Gaspillage alimentaire : un défi majeur

C'est une surprise pour personne, une grande quantité de la nourriture que nous produisons est jetée avant même d'arriver dans nos assiettes. Selon une récente étude de la FAO (Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture) quelques 14% de la production sont gaspillés "du champ à l'étalage". Ajoutons à cela les chiffres vertigineux d'autres rapports mentionnant jusqu'à plus de 30% de perte alimentaire "du champ à l'assiette".

De quoi se questionner sur nos modes de consommation, tout autant que sur nos pratiques de production. En effet, les conséquences d'un tel gaspillage sont multiples, tant pour la population humaine que pour le climat. Autrement dit :  

- Dans le monde, 800 Mio d'Hommes sont en état de famine alors que 500 Mio sont obèses

- Les émissions de gaz à effet de serre engendrées par cette surproduction sont un contributeur majeur au changement climatique

- Les sols, fortement érodés par des modes de productions intensifs, ne permettent plus de stocker du carbone, une de leur fonction naturelle

Le tout dans un contexte d'augmentation exponentielle de la population humaine mondiale. En effet, nous plus de 9 milliard en 2050. De ce fait nous produirons, entre 2000 et 2050, autant de nourriture qu'il n'en a été produite depuis le début de l'humanité. 

QUE FAIRE ?

À question vaste, réponse complexe. En effet, afin de produire puis de vendre de la nourriture, de nombreux acteurs composent la chaîne agroalimentaire posant, à chacun des maillons, des problématiques comme des solutions différentes. Qu'elles soient environnementales, économiques ou sociales. De plus, selon la récente étude de la FAO, le taux de gaspillage varie en fonction de la zone géographique et donc de l'état de développement économique d'un pays. L'Europe se situant à la deuxième place mondiale, juste après l'Asie Centrale et l'Asie du Sud. 

EDUCATION ET SOLUTIONS INNOVANTES

Il semblerait alors qu'une part de la réponse se trouve dans l'éducation des consommateurs et dans un changement de paradigme concret à notre système de consommation, incluant les pressions de la grande distribution. En parallèle, de nouvelles solutions permettant de produire de manière plus responsable, avec des emballages et des moyens de distribution efficients permettant de minimiser les pertes sont les modèles durables à mettre en place rapidement. En ce sens de nombreuses startups voient le jour, en Suisse aussi : 

Combagroup

ecoRobotix

La petite épicerie

De nombreuses solutions existent, il est de notre ressort de les mettre en place. 

Stéphane Fankhauser, fondateur de l'Agropôle

Agir pour demain est un rêve que nous souhaitons tous réaliser. Le secteur agroalimentaire dans son ensemble à une telle force d'impact positif sur notre planète et sur nos ressources, qu'il m'a semblé primordial que notre patrimoine familial soit un catalyseur pour plus de durabilité.

Stéphane Fankhauser, fondateur de l'Agropôle